L’association dénommée REP Cameroun est à la base le fruit d’une rencontre, d’une concertation et d’un partage commun de vues entre deux associations : « la mission petits choux en détresse », créée au Cameroun et « le relais enfants » de Montrouge en France. Claire MINBOE NDI SAMBA, après une expérience fructueuse en matière d’aide à l’enfance a réorienté ses activités pour plus d’efficacité. C’est ainsi qu’après avoir découvert en décembre 2005, la solide action du réseau des relais enfants parents d’Europe, elle a franchi le pas du monde de l’enfance de détenus.Les actions de l’association visent à aider, à établir, à maintenir ou à développer la relation entre le ou les parents incarcérés (s) et leurs enfants par un accompagnement psychosocial. Elles viennent à conserver intact le lien familial malgré la séparation afin d’éviter les risques d’une répétition d’une génération à l’autre.

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
  CHETNA (Center for Health Education Training and Nutrition Awareness) est une association employant une cinquantaine de personnes. Elle a été créée à la fin des années 80 et s’est beaucoup agrandie depuis. Son siège est à Ahmedabad, la capitale du Gujarat, état dans lequel se déroulent les actions de l’association. Chetna travaille par des publications, des formations dans les villages et les écoles, à améliorer le sort des populations pauvres du Gujarat. Elle travaille surtout avec les femmes et les enfants. Son but est de les aider à prendre contrôle d’eux-mêmes, de leur famille et de leur santé. CHETNA est une association assez importante et efficace, sa directrice a même été élue « femme du Gujarat » en 2008 !

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
  C'est une association qui se donne pour mission de promouvoir toute activité éducative dans la région de l'Udavum Karangal (Chennai). Son action a débuté en 1997 par l'ouverture du centre d'accueil Ramakrishna Vidya Niketan. Il comprend une école qui prend en charge aujourd'hui des enfants ayant un handicap physique, psychique ou social. L'association soutient aussi ses étudiants dans leurs études supérieures. Elle propose une prise en charge globale; des éducateurs, des professeurs, des infirmiers et des hommes de lois agissent ensemble pour les enfants.

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
  NCDC est une organisation à but non lucratif, non politique, sociale et non gouvernementale. Elle travaille principalement avec les populations de l’est du Népal. Elle s’intéresse aux domaines de l’environnement et de l’assainissement du milieu de vie de la population des 48 villages du district d’Ilam. Leur vision : tendre vers une société équitable et autosuffisante. Leurs missions : inciter les communautés locales à prendre des initiatives pour augmenter leur qualité de vie au travers d’un développement durable et équitable. Leurs objectifs : gérer les ressources naturelles et l’héritage culturel du Népal, développer localement des compétences et des technologies adaptées aux communautés locales.-Améliorer les conditions socio-économiques en apportant une éducation de qualité et une prise en charge des soins pour les communautés locales-Etablir une société basée sur l’équité et l’égalité en respectant les droits humains. Leurs activités : Mise en place d’un plan d’action global : le plan de développement durable (SDP : Sustainable Development Plan) : gestion des déchets et mise en place de système de tri et de recyclage, gestion de l’énergie par le biais de projet hydroélectrique proposé à la population, placement scolaire pour certains enfants défavorisés, organisation de sessions de formation pour la population locale, interventions volontaires dans le système éducatif et participation à la préservation de la biodiversité du Népal

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
  Masaja Kenya a vu le jour en novembre 2002, à Isinya, à une trentaine de kilomètres de Nairobi. Isiniya est un village de 4000 habitants au milieu de la savane kényane. Les fondateurs de « Masaja Kenya » sont Sarah WAIRIMU, de nationalité kényane et Jean DE WEERDT, de nationalité belge. « Masaja Kenya » est une fondation humanitaire, reconnue par le gouvernement kenyan et belge, ayant pour but d’aider des enfants défavorisés et d’améliorer la condition de la femme. Les enfants sont accueillis à « Masaja Kenya » pour des raisons variées. Ils sont orphelins (les parents sont morts du SIDA, de la malaria, etc.) ou maltraités (excision et circoncision souvent pratiquées dans de mauvaises conditions, par exemple). Il y a aussi des enfants errants ou ceux sont qui utilisés dans leur milieu familial comme «bonnes à tout faire ». D’autres encore viennent pour suivre une scolarité car dans leur milieu familial, ils auraient été dans l’obligation de garder les troupeaux.« Masaja Kenya » tente aussi de développer différents projets pour les femmes Massaïs dans les domaines de l’alimentaire, du logement, de la santé, de l’instruction (notamment sur les dangers de l’excision des jeunes filles).

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
  Née en Novembre 1988, à la demande du Dif human fas municipal, Albergue infantil de Irapuato a mis en place en 1991 un centre dédié aux jeunes en difficultés. L'objectif général de cette association mexicaine est de fournir une assistance et des soins aux enfants et aux jeunes ayant des problèmes de rupture familiale, de sévices ou d'abandon. Pour cela, Albergue infantil se donne pour mission de former les personnes accueillies en fonction de leurs talents, ainsi que de les conduire à une vie indépendante et à une intégration dans la société mexicaine. L'association dispose d'un centre qui accueille les jeunes à partir de 7 ans et qui offre: l'accès à l’éducation dans les niveaux scolaires, les soins médicaux et psychologiques, l’alimentation et les vêtements, le logement, l’école des parents. Lorsque les enfants pris en charge par l'association ne sont pas en cours, Albergue infantil leur propose des activités sportives, des formations ou des stages en entreprises.

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
  Vishakha est une association de volontaires, créée en 1991, travaillant en faveur des femmes vivant dans les communautés aux environs de la ville de Jaipur dans le Rajasthan, en Inde du nord. « Vishakha » travaille dans diverses thématiques : éducation, santé, culture, droit de l’enfance. Vishakha a pour but d’améliorer le niveau de vie, souvent très bas, de la population vivant dans la campagne indienne. « Vishakha » suit de nombreux projets depuis sa création. L’association a basé des bibliothèques dans 40 communautés, gérées dans les villages différents du district de Phagi. Vishakha a construit plusieurs centres de type « planning familial » dans les communautés : information sur les maladies sexuellement transmissibles, sur les méthodes de contraception, sur l’hygiène…Vishakha soutient également le centre « Mahile Salah Evam Suraksha Kendra » qui travaille dans la réinsertion sociale de jeune femmes ayant subi des agressions ou des violences, le centre utilise des méthodes purement holistiques.

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
Fondation Felix Deschamps
  La fondation « Félix Deschamps » est une association qui a pour but de venir en aide aux enfants des rues de Douala et de ses alentours. Cette association prend en charge entièrement 16 enfants et aide plus ponctuellement un grand nombre de jeunes enfants qui vivent dans les rues de la métropole de Douala. L’aide qu’elle apporte est d’une grande variété : alimentaire, sanitaire, éducative… Cette association fait partie du réseau international REPER qui regroupe les associations travaillant dans le domaine des enfants de rues.

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
FEED
  L’association FEED (Fondation Emmanuelle pour les Enfants Déshérités) a été créée il y a 12 ans à Yaoundé. Elle travaille principalement avec les enfants défavorisés du Cameroun. Les membres de l’association organisent un « centre aéré » l’été pour des enfants qui n’ont pas la possibilité de partir en vacances. Ce centre permet aux enfants de s’éloigner de la vie des rues et de ses dérives. En parallèle, l’association aide les enfants au niveau scolaire (frais d’inscription et fournitures pris en charge) et leur offre la possibilité de se rendre dans le centre polyvalent construit par FEED, ainsi que d’obtenir des stages professionnels dans des entreprises. En plus de ces activités, FEED soutient la population des villages autour de Yaoundé : aide alimentaire et matérielle, prévention (paludisme/maladies sexuellement transmissibles), encadrement agricole...

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
Ecole de Thengamara
  Située entre deux villages, elle ne bénéficie pas de bâtiments en dur. Elle accueille 52 enfants en deux classes. L'enseignante est une jeune institutrice originaire de la région. L'état paye un repas par jour par enfant, les livres scolaires ainsi que l'institutrice. La classe se passe sous un toit de chaume. L’eau potable est accessible à 3 kilomètres. Leur principale demande est la construction de toilettes pour les enfants. Cette école est particulièrement importante localement car elle est situés a un carrefour, elle est un lieux de vie et de rencontre en dehors des heures de classes.

Projets réalisés en collaboration avec Pachapalli:
Haut de page