Le projet I.F.A. Cameroun juin 2016 de Pachapalli

 

 

Objectifs:

 

Objectif global: Renforcement des capacités et pérennisation de l'IFA

 

Objectifs specifiques

 

-Evaluation des activités l'IFA sur la période 2015-2016

-Informer et sensibiliser la population du canton

-Initier les activités génératrices de revenus

-Elargissement du réseau des partenaires locaux de l'IFA

Activités:

 

1- Evaluer les activités de l'IFA sur la periode 2015-2016

 

·        Evaluation des activités pédagogiques de la formation continue:

 

                Nous avons organisé des rencontres avec l'équipe pédagogique, avec les élèves, et avec l'association des parents d'élèves.

L'équipe pédagogique est composée de trois professeurs: 2 techniciens agricoles qui assument l'enseignement agricole puis la mise en pratique sur le champ expérimental et 1 maitre des écoles pour l'enseignement général. La polyculture a produit plusieurs récoltes au fil de l'année, à quoi s'ajoute l'élevage de poussins de chair. A la fin de l'année s'est déroulé la cérémonie de remise des bulletins. Les élèves les plus méritants ont reçu des palmes de prestige. Un des élèves de seconde année a effectué un stage en exploitation professionnelle à Baré.

                Nous constatons au contact des élèves, qu'ils habitent tous à proximité de l'école dans un triangle Ndom-Mbarembeng-Manjibo. L'école compte aujourd'hui 12 élèves, or les bâtiments scolaires ont une capacité d'accueil de 40 enfants. Pourquoi l'école ne connaît-elle pas un succès plus important? Pourquoi n'attire-t-elle pas les jeunes des autres villages?

                Globalement les élèves présents ont progressé en cours d'année scolaire au regard de leur résultats aux différents examens.

                L'absentéisme est un problème récurrent pour certains élèves.

 

·        Evaluation de la gestion administrative et financière de l'école:

 

Globalement, nous n'avons pas de plaintes concernant les absences de professeurs.

Nous n'avons pas accès aux éventuels écrits concernant la gestion financière des différentes activités (Elevage et vente des poulets, défilés, frais de scolarité,...). Nous constatons certaines tensions au sein de l'équipe sur l'utilisation des ressources pécuniaires. A tour de rôle, un des membres récupère la somme envoyée et le gére de maniére personnelle. Néanmoins, nous constatons que la majeure partie des activités sont réalisées.

                Les bâtiments sont à peu près entretenus. Le materiel pédagogique est en mauvais état. Par manque d'espace disponible, une des pièces auparavant utilisée comme bureau pour les professeurs a été employé pour l'élevage des poulets, ce qui a causé la détérioration des boiseries. Les champs d'exploitation n'ont pas été entretenus, la brousse couvrait quasiment toute la parcelle du bas de l'école. Nous avons constaté qu'un des trois bâtiments de la porcherie a disparu.

                La question du manque de securité du site est souvent revenue. Il apparait évident que la porcherie nécessite l'emploi d'un gardien et la mise en place d'une clôture.

                Le paiement des frais de scolarité est difficile. L'équipe et les parents d'élèves ont tenté d'organiser une "tontine" pour que chaque famille puisse payer l'écolage. Cette initiative a avorté aprés 3 réunions. Les parents d'élèves ont remis en question la gestion de la dernière tontine.     Une bonne partie des familles n'achète pas l'uniforme de l'IFA pour ses enfants. Ainsi aujourd'hui une dizaine d'enfants a un uniforme financé par Monsieur DINA en 2014.

 

·       Visibilité et réseau:

 

                L'IFA a participé cette année au défilé organisé pour la fête de la jeunesse à Baré. L'école a été représenté par dix élèves en uniforme portant des pancartes et leurs outils agricoles encadrés de leurs formateurs. L'IFA n'a pas contribué au défilé organisé à l'occasion de la fête nationale malgré le fait que nous avions débloqué des fonds pour le déplacement. L'IFA est affilié depuis 2016 à la FEMAFARC.

 

·       Rencontre avec l'APDR locale:

 

                L'APDR Bare Bakem semble très peu active. L'élan et l'entrain des acteurs s'essouflent au bout de quelques mois par manque d'objectif et de motivation. Neanmoins a été créée APAF IFA Bakem, Association des Parents et Familles des Apprenants de l'Institut Familial Agricole de Bakem composée de notables du canton et "théoriquement" des parents d'élèves. Les membres de l'association élisent en son sein un comité de gestion, suivant un réglement adopté en assemblée, lequel est directement inspiré des modèles de la FEMAFARC.

 

Ce comité a pour mission:

o   Participer au développement local par le biais des apprentissages professionnalisant des jeunes

o   Donner aux familles qui en sont membres les moyens d'exercer leurs droits et d'assumer leurs responsabilités dans l'orientation, l'éducation, le formation et l'insertion socioprofessionnelle des jeunes.

o   Assuer la création, la gestion et la responsabilité légale, morale et financiére de la structure d'apprentissage des métiers,

o   Participer à l'animation et au développement du milieu dans lequel est implantée la structure d'apprentissage;

o   Promouvoir toutes activités d'éducation populaire ainsi que toute actions à caractére éducatif, social ou familial;

o   Contribuer efficacement à la gestion administrative, financiére de la structure d'apprentissage de métiers en s'assurant de sa bonne marche;

o   Faciliter dans tous les domaines, la vie matériel, morale et intellectuelle de la structure;

o   Faire tout ce qui sera utile pour la perinité de la structure d'apprentissage des métiers.

 

Les membres de l'association soutiennent la création d'un internat au sein de l'IFA, là aussi selon un modèle de la FEMAFARC.

 

·        Rencontre avec les parents d'élèves:

 

Les parents d'élèves selon un sondage effectué de maniére informelle auprés des familles sont satisfaits de la gestion de l'école mais déplore le manque de moyens de leur côté pour le paiement de l'écolage et des fournitures scolaires. Globalement, les parents sont tout à fait satisfaits des activités et des efforts fait par l'équipe pédagogique pour leurs enfants. Néanmoins ils regrettent tous d'avoir été exclu du comité de gestion.

 

3- Initier les activités génératrices de revenus

 

                   La présence d'une équipe pédagogique motivée et impliquée dans le projet nous pousse aujourd'hui à lancer les AGR. Dans cette optique, nous avons organisé des séances de travail avec l'équipe pédagogique et des rencontres avec des fournisseurs. De ce travail, nous avons statué sur la mise en route de 2 types d'activités: la location de matériel festif et une unité de production porcine.

                   - Location de chaise et d'une bâche pour les festivités: Elaboration d'un devis, mise en place d'outils pour la gestion administrative, création de contrat-type, gestion du stockage.

                   Nous avons décidé du lancement de cette activité en fin du deuxième trimestre au regard du coût moins élevé de l'investissement et du transport du matériel jusqu'à l'école. La bâche et les chaises (au nombre de 100) seront stockées au sein de l'école. La gestion administrative sera sous la responsabilité du directeur de l'école. L'intendant aura la responsabilité de l'entretien et du stockage du matériel. Un contrat sera signé pour chaque location.

                   - Lancement de l'unité de production porcine: choix de la race, nombre de truies, choix d'une location pour le verrat plutot qu'un achat, élaboration d'un planning prévisionnel, élaboration d'un budget prévisionnel, mise en place d'une stratégie pour la sécurité du site et de l'entretien avec avec l'embauche d'un gardien.

                   L'insécurité du site représente un frein majeur pour la mise en place de l'activité (pas d'électricité et peu de voisins directs). Afin d'y pallier, la premiére étape sera de mettre en place une clôture autour du site et l'embauche d'un gardien pour la nuit et le week-end. Ensuite, l'équipe pédagogique achetera 5 porcelets qu'ils éléveront jusqu'à leur maturité (choix pour réduire les coûts et améliorer la productivité). Ainsi la vente des porcelets ne débutera qu'en mars 2018 et l'activité ne sera rentable qu'à partir du dixième mois environ soit juin 2018.

                   La gestion de la production, l'entretien des bâtiments et la trésorerie seront sous la responsabilité d'Irénée Tchinda, le directeur de l'école. Concernant l'approvisionnement en provende, nous avons rencontré Sylvian Ngom qui est propriétaire d'une micro-usine de provenderie (machines à broyer et à mélanger les ingrédients) dans le canton. L'usine de M. Ngom sera un lieu de stage privilégié pour les deuxième années ainsi qu'un partenaire commercial incontournable. Afin de combler les besoins nécessaires à la provenderie, les professeurs vont lancer un champ d'exploitation de maïs qui alimentera les porcs.

                   La vente des porcelets s'effectuera en priorité avec les parents d'élèves, adhérents à l'association de l'école, et bénéficieront de tarifs préférentiels. Les porcelets restants seront proposés à la vente dans les marchés de Bare (jeudi) ou de Mélong (mercredi).

 

4- Elargissement du réseau partenaire local de l'IFA

 

Réunion avec TOCKEM DEVELOPPEMENT

 

               TOCKEM DEVELOPPEMENT est une ONG locale qui s’intègre dans la dynamique de développement intégré du groupement Bafou (Département de la Menoua) commencée depuis 1978 sous l’initiative du Dr Pierre-Marie METANGMO. Elle a pour mission d'encourager, d'accompagner et de porter les initiatives de développement des communautés locales. Leurs activités se déclinent essentiellement en 5 volets : santé, éducation, environnement, appui institutionnel et tourisme.

               Nous avons rencontré M. Germain Metangmo au siège de Tockem à Ntchang. Lors de cette entrevue, nous avons visité le siège et les lieux d'activités de l'association Tockem. Nous avons établi ensemble des orientations de partenariat possible entre l'IFA et Tockem. Tockem proposera dorénavant un séjour à l'IFA de Bare Bakem à l'ensemble des volontaires qui participent au projet de Tockem. Lors de cette visite, les volontaires rencontreront les acteurs du projet et participeront à différentes activités solidaires et touristiques.

 

Réunion avec DISOP

 

               DISOP est une association de droit belge créée en 1961 et reconnue par l’Etat belge comme ONG de Coopération au Développement. DISOP est une ONG expérimentée au service d’un développement authentique et réel des peuples défavorisés du monde. Basée à Bruxelles, son équipe comprend une dizaine de personnes, des experts en gestion de projets de coopération au développement et quelques profils multidisciplinaires ; une partie de l’équipe est bénévole. DISOP a des bureaux régionaux au Brésil, au Guatemala, aux Philippines, au Mozambique et au Cameroun.

               Nous avons rencontré, avec Irénée Tchinda et Pierre Essoh (représentant de l'équipe pédagogique), Monsieur Edgar Acevedo, assistant du directeur régional de DISOP au Cameroun. Ce dernier nous a exposé leur engagement auprés des écoles familiales Camerounaises, depuis 10 ans et leurs projets. DISOP travaille pour le renforcement des capacités de l'IFA par le biais de la Fédération des Ecoles et Maisons Familiales Agricoles du Cameroun (FEMAFARC). Depuis un an, DISOP a reconnu IFA Bakem comme une école "pilote" au Cameroun. C'est dans ce sens qu'ils ont décidé de la soutenir particuliérement.

               Concretement, DISOP organise des séances de formation pour les professeurs et directeurs des écoles faisant partie de la FEMAFARC. Formations qui portent sur la pédagogie de l'alternance. De plus DISOP soutient IFA Bakem depuis un an en finançant l'entretien de la structure, l'embauche d'une personne chargée de suivre et soutenir l'équipe pédagogique pour leur mise en pratique de l'enseignement en alternance.           

 

Rencontre avec UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d'Education et d'Orientation).

 

               L’Union nationale française des Maisons familiales rurales coordonne et oriente les activités du mouvement. Elle tient pour objectifs de garantir l’authenticité associative et éducative des MFR (Mouvement Familial Rural, pédagogie de l'alternance), d'impliquer chacune des associations dans l’élaboration du projet du mouvement, d'impulser une politique générale de création de nouvelles associations et d’ouverture de formations, de proposer une stratégie d’action pour faire prendre en compte le point de vue des MFR, de représenter le mouvement auprès de différentes instances et administrations, de développer des actions de coopération internationale...

               Dans le cadre du développement des actions de coopération internationale l'UNMFREO travaille avec les fédérations et les unions des écoles et centres de formation agricole du Cameroun. Au Cameroun l'UNMFREO coopère par l'intermédiaire des MFR d'Auvergne depuis 1995 avec 15 Ecoles Familiales Rurales, avec la fédération des écoles rurales du Cameroun.

               Nous avons rencontré Mme Laurence Severe à Yaoundé et nous avons projeté une rencontre en France pour établir les modalités d'un éventuel partenariat entre l'IFA et des établissements de formation agricole française.