Le projet Kenya 2007 de Pachapalli

Participants: Jeanne BARTOLI et Robin FABRE

Durée: 15 jours pour le projet et les 14 jours pour la partie voyage.

Budget: 1178,50€

 

Description du projet

 

   Les membres de l’association ont effectué plusieurs tâches dans l’association Masaja Kenya.

 

   Tout d’abord, ils ont aidé à la mise en place de la future construction d’une école : clôturer le terrain, construire une maison de gardien pour la future école et une allée facilitant le reste des travaux.

   Ensuite, ils ont débuté la construction d’un centre social : déblayer le terrain, construire le trou des fondations puis couler la chape. Les membres, faute de temps pour suivre la construction jusqu'à son terme, ont anticipé l’achat du matériel nécessaire avec les maçons locaux et les membres de Masaja Kenya. Pachapalli a donc financé assez de ciment, de pierres et de tôles, Masaja Kenya n’ayant plus qu’à payer la future main d’œuvre.

   Enfin, la dernière étape a été de proposer la réalisation d’affiches sur des thèmes médicaux et sociaux, en partenariat avec Masaja Kenya en la personne de Sarah DE WEERDT. Elle possède un diplôme d’aide sociale. L’apport matériel de grandes feuilles avec scotchs, feutres, stylos mais aussi de nombreuses brochures et documentations sur tous les sujets susceptibles de l’intéresser (surtout sur le SIDA), et quelques publicités françaises ont pu l’aider dans ses actions de prévention.

Les campagnes de prévention seront menées à partir du futur centre social de type « planning familial ».

 

 

Budget :

 

Pour l’école :

Clôture et pose

85€

Maison du gardien

34€

Pierre pour daller

66€

Pour le dispensaire social :

Fondations

128,5€

Ciment

232€

Pierres, sable, graviers

467€

Pose des fondations

166€

TOTAL

1178.5€

 

S’ajoute 35 € de matériel pour faire des affiches achetées en France : grandes feuilles, colle, feutres, etc.…

Partenaire local
  Masaja Kenya a vu le jour en novembre 2002, à Isinya, à une trentaine de kilomètres de Nairobi. Isiniya est un village de 4000 habitants au milieu de la savane kényane. Les fondateurs de « Masaja Kenya » sont Sarah WAIRIMU, de nationalité kényane et Jean DE WEERDT, de nationalité belge. « Masaja Kenya » est une fondation humanitaire, reconnue par le gouvernement kenyan et belge, ayant pour but d’aider des enfants défavorisés et d’améliorer la condition de la femme. Les enfants sont accueillis à « Masaja Kenya » pour des raisons variées. Ils sont orphelins (les parents sont morts du SIDA, de la malaria, etc.) ou maltraités (excision et circoncision souvent pratiquées dans de mauvaises conditions, par exemple). Il y a aussi des enfants errants ou ceux sont qui utilisés dans leur milieu familial comme «bonnes à tout faire ». D’autres encore viennent pour suivre une scolarité car dans leur milieu familial, ils auraient été dans l’obligation de garder les troupeaux.« Masaja Kenya » tente aussi de développer différents projets pour les femmes Massaïs dans les domaines de l’alimentaire, du logement, de la santé, de l’instruction (notamment sur les dangers de l’excision des jeunes filles).
Voyage touristique
Etapes du voyage :
  1. Les lacs de Naivasha
  2. Nairobi
  3. Monbasa
  4. La réserve sous-marine de Wasini
  5. Isinya
Témoignage des participants
Jeanne Bartoli et Robin Fabre
Ce voyage au KENYA nous a vraiment laissé un souvenir inoubliable, déjà par la découverte de la vie africaine, ensuite par les nombreux endroits que nous avons pu visiter grâce aux conseils et à l’aide de Jean DE WEERDT. Notre action en partenariat avec « Masaja Kenya » a permis de prolonger celles déjà entreprises par les précédents membres de « Pachapalli » en visite au Kenya en 2006.
Commentaires des internautes
Stephane et Claudine
le 02/12/2016
Mon Dieu une réalisation superbe. Un couple Kenyan et Belge qui surpasse tout obstacles. Bravo Sarah et Jean. Rare sont le personnes avec un coeur sur la main mais alors ce couple encore une fois surpasse l'ordinaire. Jean, le patron, est un Belge mais plutôt africain. Il connait vraiment tout sur les traditions du Kenya. Nombreuses fois il a escapé a des menace de mort et 3 ou 4 fois des personnes a qui ca leurs déranges les bienfaits de Jean ont tout simplement essayer de liquider Jean mais autant que un ancien paracommando des force Belge il a reussi a éviter ces actions. Vraiment un example pour beaucoup de monde. Encore une fois chapeau Jean. Bon courage a vous deux. Stephane et claudine
Claude
le 30/03/2015
Juste que je revient du Kenya ou j'ai eu l'occasion de rencontrer Jean De Weerdt, le directeur de Masaja Kenya. Vraiment trés étonnant le travail que il fait a Isinya avec sa femme Sarah. Il connait le Kenya comme ca poche donne des conseilles fait visiter des endroit peu connue par les touristes. Vraiment extra. Le home école et autres struture sont vraiment d'une extra. Pas moins de 400 enfants. Vraiment ca c'est du boulot bien réaliser. De tout coeur bravo Jean et Sarah
Haut de page