Le projet Kenya 2006 de Pachapalli

Participants: Fabien GRAZIANI et Jean-Christophe SALVATI.

Durée: Vingt et un jours pour le projet et neuf jours pour le voyage, en août 2006

Budget total: 2061 €

 

Description du projet:

 

Le projet se divise en quatre étapes :

  • Achat du matériel de construction dans le village d’Isinya.
  • Construction d’un dispensaire grâce aux professionnels locaux et aux participants au projet.
  • Achat de matériel pour débuter la construction d’un centre social (type planning familial).
  • Installation de l’électricité (à la place d’un générateur au kérosène).

 

   Ce dispensaire accueillera des personnes qui ne pourraient pas payer un médecin ou les traitements nécessaires. Masaja Kenya a de nombreux contacts avec divers professionnels du domaine médical (médecins, infirmiers, étudiants en médecine…). Le centre sera géré par des bénévoles logés dans l’enceinte de la propriété de l’association Masaja Kenya. La population nécessitant une assistance médicale sera recensée par les membres de l’association, afin de connaitre les besoins précis de la population environnante du dispensaire.

  

   Le centre social accueillera en majorité des femmes ou des adolescents ayant des problèmes d’ordre familial (conseils sur la contraception, sur les maladies sexuellement transmissibles, distribution de moyens de contraception…). Le centre permettra également à certains couples de débattre de leurs problèmes.

  

   Le bâtiment du centre social devra, une fois les fonds récoltés, être amélioré afin d’accueillir les personnes dans de meilleures conditions. L’électricité leur permettra d’économiser l’essence du générateur, mais aussi d’installer un ordinateur pour la gestion du centre. Le partenariat avec l’association Masaja Kenya s’est bien déroulé et notre aide a été très bien accueillie, sachant que cette association vit grâce aux dons faits par des particuliers.

 

Budget total : 2060 €

 

Construction du dispensaire :

58 sacs de ciment

314 €

Gravier (gros calibre)

50 €

Sable

26 €

Pierres et tailleurs de pierre

140 €

Fer

17 €

Tôles (pour le toit)

102 €

Gouttières

7 €

Gravier (petit calibre)

32 €

Bois et faux plafond

125 €

Système électrique

153 €

Finitions (toilettes, portes, fenêtres,plâtrage des murs, aération)

 

190 €

Main d’œuvre :

 

-deux maçons

30* 8,24 =247 €

-deux plâtriers

2*6 =12 €

-un couvreur

4 €

TOTAL

1419 €

 

Construction du centresocial :

Bois

108 €

Tôles

98 €

TOTAL

206 €

*Les portes et les fenêtres du centre social ont été fournies par la population locale d’Isinya

 

Electricité :

Installation des poteaux électriques

 

Demande d’autorisation à la mairie

Installation des câbles

TOTAL

330 €

 

Transport :106 €

Partenaire local
  Masaja Kenya a vu le jour en novembre 2002, à Isinya, à une trentaine de kilomètres de Nairobi. Isiniya est un village de 4000 habitants au milieu de la savane kényane. Les fondateurs de « Masaja Kenya » sont Sarah WAIRIMU, de nationalité kényane et Jean DE WEERDT, de nationalité belge. « Masaja Kenya » est une fondation humanitaire, reconnue par le gouvernement kenyan et belge, ayant pour but d’aider des enfants défavorisés et d’améliorer la condition de la femme. Les enfants sont accueillis à « Masaja Kenya » pour des raisons variées. Ils sont orphelins (les parents sont morts du SIDA, de la malaria, etc.) ou maltraités (excision et circoncision souvent pratiquées dans de mauvaises conditions, par exemple). Il y a aussi des enfants errants ou ceux sont qui utilisés dans leur milieu familial comme «bonnes à tout faire ». D’autres encore viennent pour suivre une scolarité car dans leur milieu familial, ils auraient été dans l’obligation de garder les troupeaux.« Masaja Kenya » tente aussi de développer différents projets pour les femmes Massaïs dans les domaines de l’alimentaire, du logement, de la santé, de l’instruction (notamment sur les dangers de l’excision des jeunes filles).
Voyage touristique
Etapes du voyage :
  1. Nairobi
  2. Isinya
  3. Réserve de Naïvasha 1/2
  4. Réserve de Naïvasha 2/2
  5. Monbasa
Témoignage des participants
Fabien Graziani
Durant ce voyage, j’ai pu vivre jour après jour, avec une famille kenyane, j’ai été le plus curieux possible pour pouvoir comprendre les complexités de la culture de ce pays et de ces habitants. L’aide apportée à l’association « Masaja Kenya » a permis de lancer des projets depuis longtemps envisagés sur papier mais stoppés faute de moyens financiers.